Désemcombre sa maison

Pourquoi désencombrer sa maison ? : le test #2

Notre habitat a une influence incroyable sur notre bien-être. Qu’il soit studio, appartement, maison, cabane, château, bateau…, le désencombrer  a une incidence significative et mesurable sur notre mental. 

A long terme, entre la sensation de bien-être, le confort d’usage et le temps gagné sur l’entretien, le gain de ”bonheur” est juste phénoménal.

Mais encore faut-il s’en rendre compte. Dans notre culture, tout nous pousse à croire l’inverse.

Le test : 

Je vous propose de réaliser une petite expérience si vous allez dans un AirBnB. L’intérêt du Airbnb ?  Se retrouver dans un environnement peu personnalisé, calme et qui ne contient que l’essentiel.

Ce petit test a deux objectifs : 

  • prendre conscience de ce que l’on utilise réellement
  • et prendre conscience de tout ce que l’on possède.

Lorsque vous êtes dans ce fameux AirBnb et que vous disposez d’une petite demi heure, mettez vous au calme et prenez du papier et un stylo. 

Faites plutôt l’exercice en milieu ou fin de séjour.

Principe

Le principe est simple : essayez de visualiser les objets que vous possédez en vous promenant dans votre maison. 

Commençons la visite en imaginant que votre chez vous a disparu (dématérialisé par des extraterrestres) et que vous devez lister tout ce que vous avez à l’assurance (vous avez souscrit fort heureusement une clause couvrant ce cas !). 

Vous visitez chaque pièce et notez tout ce qui s’y trouve. 

Imaginez-vous en train de visiter votre maison
Imaginez-vous en train de visiter votre maison

Commencez par l’entrée, puis le séjour, la cuisine, le salon, les chambres, la salle de bain, le bureau… etc. Ne pensez pas au garage, au grenier, à la cave… 

Notez ce que vous voyez, pièce par pièce, du sol au plafond.

Cela va prendre un peu de temps. Je vous expliquerai à la fin à quoi cela servira.

Poursuivons par les rangements :

1- Les vêtement : 

Visualisez les vêtements que vous aimez et classez les par type.

Si vous êtes une femme  :

  • chemise, tee-shirt, top
  • veste, blousons
  • pull, sweat-shirt
  • pantalons, jupe, short
  • robe
  • sous vêtements
  • vêtements de sport
  • chaussures
  • accessoires
  • bijoux

Si vous êtes un homme :

  • chemise, tee-shirt
  • veste, blouson, manteau
  • pull, sweat-shirt
  • pantalons, short
  • sous vêtements
  • vêtements de sport
  • chaussures
  • accessoires

Si vous avez des enfants et que vous achetez leurs vêtements  :

  • chemise, tee-shirt
  • veste, blouson, manteau
  • pull, sweat-shirt
  • pantalons, short, robe, jupe
  • sous vêtements
  • vêtements de sport
  • chaussures
  • accessoires

Vous allez peut-être noter des déséquilibres, entre les catégories. Ce n’est pas grave.

2- Les livres : 

Les livres ont un statut particulier. Ils sont une réserve de savoir, ou d’évasion. Je distingue cependant trois types de livres :

  • ceux qui vous ont marqués peut-être à vie : vous pouvez les lister car au final, il n’y en a pas tant que ça.
  • ceux que vous avez lus, mais que vous avez oubliés (la majorité).
  • et les livres que vous n’avez jamais lus : ils sont arrivés là soit par hasard, soit parce que vous en avez acheté plusieurs d’un coup.

Notez ceux qui vous viennent à l’esprit.

3- Les papiers :

On distingue deux types de papiers :

  • ceux qui ont un objectif légal : banque, assurance, bulletin de paie
  • ceux qui ont une valeur sentimentale (lettres, cartes postales, cartes d’anniversaires, faire-part….)

Notez juste les grandes catégorie, et visualisez les, pour estimer leur volume.

4- La cuisine :

Visualisez l’intérieur de vos placards, ce qui est visible sur le plan de travail, les étagères et notez ce qu’ils contiennent. Si cela vous semble trop fastidieux, triez les en quatre catégories, et évaluer le volume en nombre de placards :

  • vaisselles
  • ustensiles
  • produits alimentaires
  • produits d’entretien.
Dressing… idéal

5- Les autres pièces et catégorie d’objets.

Pour le garage, caves, greniers. C’est un exercice à part. Il y a déjà eu un tri naturel de fait. Et d’emblée, on peut dire que 95% de ce qui s’y trouve ne vous sert… à rien.

Votre liste n’en finit pas.

La demi heure est passée. La liste s’allonge et vous n’en voyez pas le bout. Vous vous dites que jamais vous ne pourrez retrouvez tout ce que ces maudits extraterrestres ont fait disparaître.

…et vous commencez à avoir du mal à vous souvenir

C’est normal. Naturellement, nous oublions ce qui ne nous est pas utile, comme nous oublions les mauvais moments, les échecs, les humiliations, les loupés… Et pourtant, ils sont là et nous pèsent, tant que nous ne les avons pas évacués en les surmontant, en en faisant des expériences positives ou constructrices.

Pour les objets, c’est pareil. Malheureusement, c’est encore plus difficile de s’en rendre compte. Nous ne pouvons pas avoir en mémoire, et à disposition, l’intégralité de ce que nous possèdons. Des placards encombrés, c’est comme un esprit abreuvé d’informations et d’images dont il ne sait que faire. Ce trop plein les vide de leur sens.

“Il y a trop de choses, jamais je n’y arriverai !”

Vous n’en finissez pas de dénombrer le contenu. La liste est fastidieuse et vous semble infinie..

Demandez-vous alors si vous utilisez ces objets et pourquoi vous les possédez ? Vous rendent-ils meilleurs ? Combien de temps avez-vous passé à les acquérir, à les entretenir, à les utiliser ? Combien vous ont-il coûté ? Qu’auriez-vous pu faire avec cet argent ? (acheter d’autres objets ou faire autre chose ? Economiser ?

Et s’ils avaient réellement disparu, qu’est-ce que ça changerait ?

Retour à la maison !

Une fois rentré chez vous, ressortez votre liste, et comparez là avec ce que vous avez sous les yeux. Tout ce qui ne s’y trouve pas peut théoriquement aisément… disparaître. 

Si un jour, vous voulez désencombrer chez vous. Cette liste sera une bonne base de départ et limitera les efforts à fournir !

Que retenir de ce test :

1. On peut classer les objets en 3 catégories :

  • les objets que l’on utilise : vêtement, ustensile,… et même oeuvres d’art (celles que l’on prend plaisir à regarder, lire, entendre)
  • les ” Madeleine de Proust” : on ne les a pas tous à l’esprit. Ils ont un “rôle” sentimental
  • les autres : le brouillard

2. On se rappelle aisément deux type d’objets :

  • les objets que l’on aime
  • les objets que l’on utilise

3. Malheureusement, ces objets sont loin d’être la majorité de ce que l’on possède.

4. Ce que l’on possède est presque indénombrable !

En moyenne, en France, 68% (les ⅔ !) des vêtements que nous possédons ne sont pas utilisés dans l’année. Et c’est une moyenne !

Imaginez vos placards vidés des ⅔, la place retrouvée et le temps gagné…. 

Rappelez-vous les efforts à essayer de bourrer pour que ça rentre,  à vous énervez à chercher quoi mettre, ou pire, à chercher la chemise ou le pantalon que vous aviez prévu de porter pour ce rendez-vous important… 

Impossible de vous rappeler où il est rangé, car trop de choses empêchent de bien voir. Vous ne pouvez vous souvenir de l’emplacement de chaque chose.

Sortir du brouillard : désencombrer sa maison

Tout d’abord, une bonne nouvelle : la promesse de bien-être avec un lieu de vie désencombré est sûre à 100%.

La mauvaise nouvelle : le moyen pour y accéder n’est pas évident du tout et nécessite pal mal d’effort. Et avant tout une grosse prise de conscience.

Autre bonne nouvelle, ce ne sont pas des efforts financiers. Au contraire ! Si vous vendez ce que vous n’utilisez pas, désencombrer sa maison va même vous faire gagner de l’argent. 

Mais, se séparer d’objets est beaucoup plus compliqué qu’on ne le pense car :

  • personne ne nous l’a jamais appris
  • nous avons une culture qui valorise la possession : tout nous pousse (media, publicité, entourage) à nous faire croire que plus on a, plus on est heureux. 
  • posséder nous rassure
  • nous avons l’impression que cela servira un jour : le problème, le jour (peu probable) où l’on en aura besoin, nous ne saurons plus où il est et ne ferons pas l’effort de le chercher
  • nous culpabilisons car l’objet peut avoir une charge émotionnelle (cadeau, rappel un moment heureux, une personne…)

Alors, prêt à quitter le brouillard ?

Avant cela, je vous propose un autre test AirBnB pour déterminer les objets qui vous sont indispensables. Cliquez ici pour le découvrir.

Plus d’article sur le minimalisme : [cliquez ici]
Photos : Unsplash, Alberto Castillo, Bench Acounting, chuttersnap, Ryoji Hayasaka

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir : "Vivre libre et heureux, ce qu'on ne nous apprend pas à l'école."